PINET de MANTEYER Georges (1867-1948)

Formé à l’Ecole des chartes et à l’école pratique des Hautes Etudes ; il fut membre de l’Ecole française de Rome de 1896 à 1899. Archiviste paléographe, il consacra le début de sa carrière au Moyen-Age. D’ailleurs dès son service militaire il bénéficia des précieux conseils de son cousin VALLENTIN du CHEYLARD. En 1916 il joua un rôle diplomatique important : le nouvel empereur d’Autriche, CHARLES, marié à une française, la Princesse Zita de BOURBON-PARME conçut le projet de faire aux Alliés des propositions de paix séparée… Il choisit, comme intermédiaire, ses deux beaux-frères BOURBON-PARME. Ami des deux princes Georges de Manteyer fut autorisé par le Gouvernement français à les rencontrer en Suisse, les négociations durèrent de décembre 1916 à octobre 1917, mais elles échouèrent. Cet épisode valut la Légion d’honneur à Georges de Manteyer pour services rendus. En 1921 il accepte le poste d’archiviste des Hautes-Alpes, fonction qu’il assurera jusqu’à sa retraite en 1934. En outre il fut président de la Société d’Etudes des Hautes-Alpes de 1907 à 1917 et de 1925 à 1948. Il donnera au Bulletin de cette société la plupart de ses œuvres. Sa bibliographie comprend 133 titres, les œuvres les plus importantes étant : La Provence du Ier au XIIe siècle. Les origines de l’Europe, ainsi que de nombreux travaux sur l’histoire du Dauphiné et aussi sur les Faux Louis XVII, le roman de NAUNDORFF et la vie de Carl WERG.

Curieux de tout, le médiéviste se transforma en linguiste et préhistorien. A la recherche des origines de la civilisation européenne, il se tourna vers l’Egypte et la Mésopotamie, il apprit l’égyptien, le sanscrit, l’hébreu et l’araméen. Il a consacré de plus, de nombreux travaux à l’histoire locale ainsi qu’à la toponymie et à la numismatique.

A la mémoire de celui qui fut le plus éminent de ses Présidents, la société d’Etudes a fait élever, dans les jardins de la Pépinière à Gap, un obélisque sur lequel est reproduit le médaillon de Georges de Manteyer frappé par SEGOFFIN.


Laisser un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.
Accueil © 2018 La Bâtie-Neuve · Fièrement propulsé par WordPress