NICOLLET Louis (1853-1930)

Agrégé de grammaire, il enseigne dans plusieurs lycées dont celui de Gap. Comme deux de ses collègues David MARTIN et Alfred DUMAS. Il a publié d’importants travaux sur le parler alpin en particulier celui du Gapençais dans le Bulletin de la Société d’Etudes des Hautes-Alpes. Il s’est aussi intéressé à l’histoire haute alpine. Il termina sa carrière à Aix-en-Provence où il prit sa retraite et acquit une imprimerie qui eut pour clientèle les collectivités territoriales, l’Université, et les sociétés savantes. Il fut également secrétaire de la Société d’études provençales, il en était la cheville ouvrière et en dirigea les Annales. Son frère fut juge de paix du canton de la Bâtie-Neuve.


Laisser un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.
Accueil © 2018 La Bâtie-Neuve · Fièrement propulsé par WordPress