GUILLAUME Paul Pierre Marie (1842-1914)

Après des études au séminaire de Bordeaux, il se rend à Rome en 1867, il fut ensuite professeur de français à l’abbaye bénédictine du Mont Cassin et à l’abbaye de Cava dei Tirreni. Ancien élève de l’Ecole des Chartes, il fut nommé archiviste des Hautes-Alpes en 1879 et occupa ce poste pendant trente-quatre ans. Dans cette fonction, il recueillit et commenta de nombreux documents et rédigea quinze volumes d’inventaires. Il fut également, conservateur des objets d’art. Il eut le grand mérite de découvrir et de publier plusieurs mystères en provençal dans le Briançonnais. Il publia les chartes de Bertaud et de Durbon et donna de nombreuses communications aux sociétés savantes. En 1897, il fonda la revue « Les Annales des Alpes », qu’il publia jusqu’en 1913, année de sa retraite. Il est mort l’année suivante presque aveugle. Il laisse une œuvre monumentale. Secrétaire de la Société d’Etudes des Hautes-Alpes à sa création, et pendant dix ans, il en a été la véritable cheville ouvrière, il a publié des dizaines de textes dans le Bulletin. Dès sa prise de fonction comme archiviste, il fut le promoteur du nouveau Musée départemental.


Laisser un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.
Accueil © 2018 La Bâtie-Neuve · Fièrement propulsé par WordPress